Problèmes de Ficus: l'expert réagit sur les maladies de Ficus


L'AGRONOMISTE RÉPOND SUR LA CULTURE ET L'ENTRETIEN DES PLANTES

CAUSE VACANCES D'ÉTÉ J'AI LAISSÉ MON FICUS POUR TREMPER DANS LE RÉSERVOIR ET A MAINTENANT DES PROBLÈMES

QUESTION DE FRANCESCA

Chers rédacteurs,

une recherche sur Internet concernant le jaunissement excessif et inexplicable et la chute des feuilles de mon ficus benjamina j'ai trouvé les questions de Fabrizio et les réponses de l'agronome qui semblent convenir à mon cas. Mon ficus n'est probablement pas aussi affaibli que celui de Fabrizio: c'est un ficus qui est avec ma famille depuis au moins cinq ans, d'environ 1,5 mètre de haut, prospérant jusqu'aux dernières semaines d'août, c'est alors que j'ai commencé à observer la perte inhabituelle de Suite à la lecture et après une observation plus attentive de la plante, j'ai aussi identifié la cochenille et j'ai commencé à faire passer l'alcool dénaturé sur les feuilles.

J'ai également remarqué que par rapport à cet hiver, le nombre de feuilles qui ont une couleur plus foncée le long des veines a augmenté et j'ai lu que cela pourrait être une forme de chlorose. Je me demande si cela peut être autre chose. La plante est placée dans un pot en terre cuite et depuis quelques années je la place l'été sur la terrasse moins exposée à la lumière directe du soleil pour prendre l'air.

Ma question porte sur le traitement préventif systémique contre la cochenille. Que serait-il utile de faire? Quand et combien de temps? Il serait souhaitable de donner du fer chélaté en cas de chlorose. Depuis quand?

Merci de votre attention.

Je souhaite intégrer les informations envoyées dans mon email précédent, ayant trouvé après le premier envoi les indications générales pour une réponse de l'agronome. Je m'excuse pour le dérangement.

  • quelle plante c'est: FICUS BENJAMINA
  • où il se trouve (à l'intérieur de la maison, sur la terrasse, dans le jardin, etc.): DANS LE SALON
  • le type d'exposition (plein soleil, pénombre, etc.): le salon est directement éclairé par le soleil l'après-midi, la plante n'est pas directement affectée par les rayons, plus ou moins filtrée par les rideaux, mais légèrement protégée par le mur et est près de la fenêtre. depuis combien de temps est-il en votre possession: plus de cinq ans, probablement huit.
  • l'état général de l'usine: décrit dans l'e-mail précédent. Je dirais que la plante a poussé environ un demi-mètre, à peu près, et qu'elle n'a jamais été taillée. Il a déménagé il y a deux ans.
  • la fréquence d'arrosage: se baigner lorsque la surface de la terre est sèche (environ une fois par semaine / dix jours)
  • à quelle fréquence il est fécondé et le type d'engrais donné: je le féconde avec un engrais liquide générique pour plantes une ou deux fois par an, trois ou quatre fois en tout je lui ai donné du fer sous forme liquide.
  • tout traitement antiparasitaire effectué: pas de traitement à ce jour (coton et alcool) les symptômes qu'il présente et quelles parties de la plante affectent: décrit dans le mail précédent. Mais je voudrais ajouter que la situation s'est produite après son "déménagement" à la salle de bain, dans la baignoire, trempé dans un bassin, en raison de vacances en famille. L'eau du bassin a été complétée par des amis en notre absence.
  • toute présence étrangère (insectes ou autres): les cochenilles récemment détectées, petites et blanches à la base de la feuille. Trouvé pour l'instant une tache brune sous une cochenille blanche. Il y a un an et demi (environ), une bile à la base de la plante a été identifiée. Maintenant que la galle est plus dégonflée avec de petits trous à la surface, je suppose que le ou les hôtes se sont éloignés.

Cordialement.

Francesca

RÉPONSES DE L'AGRONOME

Chère Francesca

Je crois que tous vos problèmes venaient de "tremper" pendant vos vacances d'été. Un excès d'eau surtout si la plante reste si longtemps dans l'eau, provoque le changement de couleur, le flétrissement et la chute des feuilles et d'autre part, le système racinaire a tendance à pourrir.

Mon premier conseil: c'est de vérifier l'état des racines. Sortez la plante avec tout son pain de terre et jetez un œil. Vérifiez à la fois l'état des racines et le degré d'humidité du «sol profond». Si, comme je le crois, ils sont en bonne forme, remettez tout en place. Une fois que cela est fait, reprenez les traitements de culture normaux, cependant, avec quelques précautions supplémentaires.

Il faut tout d'abord m'expliquer pourquoi vous voulez tous faire des traitements chimiques préventifs sur ces pauvres plantes! Chaque fois que je lis ces choses, je veux te mordre le nez. Dites-moi quelque chose, prenez-vous de l'aspirine toute l'année pour éviter un possible rhume? Les plantes sont des créatures vivantes, comme nous, seulement différentes et en tant que telles, nous devons penser et agir à leur égard. Oubliez les traitements systémiques contre la cochenille. Vous me dites que vous les gardez sous contrôle, continuez comme ça. Les traitements se font uniquement et exclusivement en cas d'attaque massive, non contrôlable par ailleurs Aucun traitement préventif n'est effectué contre les insectes, car les principes actifs que vous administrez ont une durée limitée dans le temps, de quelques jours à quelques semaines, donc, quoi la prévention feriez-vous?

J'adore répéter pour «lire» la composition chimique des engrais que vous administrez. Sur le marché vous en trouverez beaucoup, tous plus ou moins valables, mais ceux que je recommande sont les complets, c'est-à-dire qu'ils contiennent plus d'azote, de phosphore et de potassium (généralement dans les produits commerciaux ils sont indiqués comme N, P2O5, K2O) kérame, fer, manganèse, zinc, molybdène, bore. Recherchez ceux qui contiennent également un taux d'azote plus élevé qui est particulièrement bienvenu car Ficus.

Les fertilisations que vous effectuez sont trop peu nombreuses. Au printemps et en été, période de haute végétation de la plante, il est conseillé une fois tous les 15 jours et une fois tous les deux mois en hiver.

Les quelques fécondations, aggravées par l'asphyxie temporaire des racines, auraient pu aggraver un manque d'éléments minéraux et notamment de fer. Je vous conseille de faire un traitement correctif avec des chélates de fer puis, après une dizaine de jours, commencez à donner l'engrais liquide avec l'eau d'irrigation en suivant les instructions données ci-dessus.

Lisez ce qui a été dit pour le Ficus dans fiche technique afin d'avoir une meilleure idée de la façon de garder votre plante en bonne santé.

S'il y a des problèmes, vous savez où me trouver.

Dr M. G. Davoli


Réponse: Un ficus benjamina qui perd ses feuilles

Le ficus benjamina, comme vous le savez probablement, est une plante qui souffre particulièrement d'environnements trop chauds et secs. La première chose à faire est donc d'éliminer l'installation des sources de chaleur (radiateurs, cheminées, poêles, etc.). En été, les arrosages doivent être abondants et les plants de ficus poussent mieux à l'extérieur, éventuellement en position semi-ombragée. Pendant l'hiver, par contre, la température optimale est de 14 à 16 degrés et ne doit pas descendre en dessous de 10 degrés. L'arrosage doit être très faible. Le ficus benjamina préfère les environnements lumineux même s'il n'aime pas la lumière directe du soleil. Le ficus benjamina (comme vous avez pu le voir vous-même) est une plante souvent attaquée par la soi-disant cochenille. parasite floconneux, très visible en raison des gros flocons blancs, généralement placés près du tronc et sur les jeunes feuilles, qui rendent la plante collante, donnant naissance à des fumaggini. Je recommande d'utiliser de l'huile blanche associée à un pesticide spécifique.


Nous vous remercions de nous avoir contactés au sujet du problème de vos plantes de ficus à travers la colonne de l'expert de Giardino.it. Le genre Ficus appartient à la famille des Moracées et est une plante verte d'origine tropicale: ce type de plante nécessite que les conditions environnementales du pays d'origine se développent de manière appropriée, parmi lesquelles la température se distingue par son importance (l'optimum doit rester entre 22 et 28

C). Avoir des étapes de défoliation comme celle que vous avez signalée en l'absence de

parasites visibles, elle est tout à fait normale en période hivernale et est généralement causée par des carences nutritionnelles liées à des températures, une lumière et une humidité inadaptées au type de plante. Pour la benjamina, un minimum de 16 ° C est recommandé et il est également important

ne le placez pas à proximité de radiateurs et ne le placez pas là où il y a des courants d'air froid. L'éclairage doit être d'intensité moyenne qu'en période hivernale

cela signifie la pleine lumière (et c'est la lumière d'été). L'arrosage en hiver doit être modéré, une fois tous les 7 à 10 jours avec de l'eau chaude (le sol doit rester humide) tandis que la fertilisation doit être poursuivie précisément parce que la plante continue de pousser même en hiver. En été, cependant, l'arrosage ne doit pas être effectué plus de deux fois par jour

semaine. L'idéal serait de pouvoir utiliser l'eau de pluie, car l'eau du robinet peut laisser des dépôts calcaires sur les racines, ralentissant la croissance. Concernant la chute de 2-3 feuilles après arrosage, ce problème n'est pas à lui signaler, mais au printemps il est naturel que lorsque de nouvelles feuilles apparaissent, celles déjà existantes tombent naturellement. Avec les conseils sur le cadre optimal pour la croissance de la plante,

il faut toujours observer que la vidange du pot est parfaitement efficace, car une stagnation de l'eau prive complètement la vitalité de la plante ou due à une asphyxie radicale, ou à la formation de pourriture.


Le Ficus est attaqué par des insectes tels que les acariens qui tissent des toiles d'araignées claires sur les feuilles, et par des thrips qui déforment les feuilles et les décolorent. D'autres ennemis sont là cochenille brune qui forme des taches sombres sur les feuilles, et le cochenille farineuse qui recouvre les feuilles de sécrétions cotonneuses. Le tétranyque, en revanche, provoque des taches jaunes ou brunes sur le feuillage en général tous ces parasites apparaissent en raison d'un environnement trop sec. Ficus Benjamin avec feuilles jaunes ou alors Feuilles sèches ils peuvent être un symptôme d'un manque de lumière ou de nutriments dans le sol.

Pour reproduire le Ficus Benjamin nous utilisons la méthode pour Coupe ou pour superposition. Les deux types de coupe Ficus Benjamin ils doivent être coupés en dessous du nœud avec un couteau propre et aiguisé, à réaliser entre avril et août. Les boutures doivent être placées dans un récipient avec une terre riche et conservées entre 21 et 24 ° C. Lorsque les plants ont suffisamment poussé, ils peuvent être plantés. La multiplication par superposition est à faire entre mai et juin sur les branches les plus hautes. Une coupe est faite dans l'écorce de la branche et la zone est enveloppée de tourbe, puis scellée avec un film perforé pour le passage de l'air et de l'eau.


Vidéo: How to Revive a Ficus Dropping Leaves


Article Précédent

Culture de pommes de terre à partir de graines, technologie de plantation de graines pour les semis

Article Suivant

Culture de pommes de terre à partir de graines, technologie de plantation de graines pour les semis