Le pin (Pinus) est un genre type de conifères, d'arbres ou d'arbustes, qui est un représentant de la famille des pins. Ce genre regroupe environ 120 espèces. Dans la nature, ces plantes peuvent être trouvées dans tout l'hémisphère Nord (de l'équateur à l'Arctique). Dans les régions aux climats tempérés et subarctiques, les pins forment de vastes forêts à la fois dans les zones montagneuses et les plaines. Et dans les régions au climat subtropical et tropical, une telle culture peut être trouvée dans la nature, dans la plupart des cas dans les montagnes. Il existe 3 versions différentes de l'origine du nom de ce genre:

  • du mot celtique "pin", qui se traduit par "rocher, montagne";
  • du mot grec pinos, qui a été mentionné par Théophraste;
  • du mot latin "picis, pix", traduit par "résine".

Il existe un ancien mythe grec, qui dit que les pins descendaient de la nymphe de l'aube Pitis, le dieu du vent du nord Borée était très jaloux d'elle, et il a donc décidé de la transformer en arbre. Selon les Chinois, un tel conifère protège la maison des dommages et apporte également longévité et bonheur. À cet égard, il est recommandé de planter cette culture près de la maison. Aujourd'hui, le pin est très populaire auprès des jardiniers de tous les pays et les sélectionneurs travaillent donc activement pour obtenir de nouvelles variétés et hybrides inhabituels.

Caractéristiques du pin

Le pin est un arbre à feuilles persistantes monoïques. Chez les jeunes plantes, la couronne a une forme pyramidale, avec l'âge, elle se transforme en sphérique ou en forme de parapluie. Ce genre est représenté par des arbustes, des arbres ou des buissons rampants. La hauteur de cette plante varie de 2 à 50 mètres. Un système racinaire développé est soit de type d'ancrage, soit de noyau. Le tronc est recouvert d'une écorce brun-rouge profondément fracturée et les branches sont finement floconneuses jaune clair ou rouge pâle. Ces arbres se distinguent par des ramifications verticillées et leurs pousses sont divisées en 2 types: allongées (auxiblastes) et raccourcies (brachyblastes). Les aiguilles sont placées uniquement sur des pousses raccourcies. Les pousses sont également divisées en 3 types en fonction du nombre d'aiguilles: doubles (pin de bord de mer et pin sylvestre), cinq conifères (pin blanc du Japon et pin de Sibérie) et trois résineux (pin élastique). La longueur des aiguilles varie de 50 à 90 mm, elles reposent en faisceaux de 2 à 5 pièces, alors qu'elles sont entourées d'une gaine membraneuse. Sur les longues pousses se trouvent des feuilles écailleuses de couleur brune. Dans certains cas, en raison de dommages mécaniques, des pousses de rosette se forment sur l'arbre: elles sont raccourcies et ont des faisceaux d'aiguilles courtes et relativement larges.

À la base des jeunes branches, les strobili mâles forment des oreilles. Les strobili femelles sont des cônes pendants symétriques de forme ovoïde-conique ou oblongue, ils sont placés dans la partie supérieure de l'arbre. Lorsque les graines sont complètement mûres, les cônes tombent. Les cônes comprennent des écailles de fruits ligneuses ou coriaces, qui sont carrelées. Sur les pointes des écailles, il y a des épaississements en forme de bouclier à facettes. En règle générale, les graines d'une telle culture sont ailées, cependant, il existe des espèces de pins avec des graines sans ailes. La pollinisation de cette plante se fait à l'aide du vent. Les graines restent viables pendant quatre ans. Les pins ont une longue durée de vie. Dans la nature, il existe des spécimens vieux de plusieurs milliers d'années.

Planter des pins en pleine terre

À quelle heure planter

Les plants âgés de trois à cinq ans avec un système racinaire fermé sont idéaux pour la plantation en sol ouvert. Si les racines du semis sont à l'air libre, après 10 à 15 minutes. ils vont mourir. Il est recommandé d'acheter des plants exclusivement dans des pépinières spécialisées situées dans votre région.

Avant la plantation, le système racinaire de la plante est immergé dans l'eau, où il doit rester pendant 3 heures, sans qu'il soit nécessaire de le retirer du récipient. La plantation de pins en pleine terre est effectuée des derniers jours d'avril au 1er mai ou de fin août à la seconde quinzaine de septembre.

Règles d'atterrissage

La profondeur de la fosse de plantation doit être d'environ 100 cm. Si le sol de la zone est lourd, au fond de la fosse, une couche de drainage de vingt centimètres d'épaisseur de brique cassée ou d'argile expansée doit être faite, puis saupoudrée. avec du sable. Le mélange de sol pour le remplissage de la fosse doit être préparé à l'avance. Pour ce faire, vous devez combiner la terre végétale fertile avec de l'argile ou du sable et du gazon dans un rapport de 2: 1: 2. Vous devez verser 100 grammes de Kemira-wagon ou 50 grammes de Nitrofoski dans le mélange de sol fini, tout se mélange bien. Si le sol est acide, il faut encore ajouter 200 à 300 grammes de chaux éteinte. Une partie du mélange de sol doit être versée dans la fosse, après quoi un semis y est installé, qui doit être très soigneusement retiré du récipient, tout en essayant de garder la motte de terre intacte. Ensuite, les vides restants doivent être remplis avec un mélange de terre, ils le font progressivement, tandis que le mélange de sol doit être légèrement compacté.

Lorsque le pin est planté, une décharge de terre est faite autour de lui, après quoi 20 litres d'eau sont versés dans le cercle du tronc. Une fois que le liquide est complètement absorbé et que le sol s'est stabilisé, le collet du plant doit affleurer la surface du site. Il convient de noter que lors de la plantation d'une grande taille, le collet doit s'élever de 10 centimètres au-dessus de la surface du site. Après un certain temps, il tombera au niveau de la surface du sol. Lors de la plantation de plusieurs plants, une distance d'au moins 4 mètres doit être maintenue entre eux, cependant, un intervalle de seulement 150 cm entre les arbres de variétés à faible croissance sera suffisant.

Planter un pin de montagne. Entretien du pin de montagne

Entretien des pins dans le jardin

Le pin est très résistant à la sécheresse, il n'a donc pas besoin d'être arrosé, car il a suffisamment de précipitations naturelles. Cependant, les plantes plantées en pleine terre la dernière fois ou cette année ont besoin d'une irrigation de recharge en eau d'automne, elle est effectuée lorsque la chute des feuilles se termine. Le fait est que le sol humide ne gèle pas beaucoup lors de fortes gelées. Vous devez également vous rappeler que si l'eau stagne dans le sol, cela peut entraîner la mort de l'arbre. Le type de pin rumélien est moins résistant à la sécheresse, pendant la saison, il aura besoin de 2 ou 3 arrosages, alors qu'en même temps, il est nécessaire de verser 1,5 à 2 seaux d'eau sous un arbre.

Pendant les deux premières années, les jeunes arbres plantés en pleine terre ont besoin d'être nourris. Elle est réalisée une fois par an, tandis qu'une solution d'engrais minéral complexe est introduite dans le cercle du tronc (40 grammes sont prélevés pour 1 mètre carré de parcelle). Dans les années suivantes, la matière organique s'accumule dans la litière de conifères, ce qui sera suffisant pour le pin.

Il n'est pas nécessaire de tailler un tel arbre, cependant, pour que la cime soit plus luxuriante et que la croissance du pin ne soit pas si rapide, les experts conseillent de casser les branches légères (jeunes) de 1/3 de la longueur avec votre mains.

Transfert

Il est recommandé de transplanter les cultures de conifères au printemps, ou plutôt de la seconde quinzaine d'avril aux premiers jours de mai. En effet, les conifères, par rapport aux feuillus, s'enracinent beaucoup plus mal, car le développement de leurs racines est relativement lent et que les pins ont donc besoin de plus de temps et d'une période chaude plus longue pour s'adapter à un nouvel endroit.

Si vous souhaitez déterrer un jeune pin dans la forêt et le planter dans le jardin, vous devrez dans ce cas prendre en compte plusieurs règles. Pour commencer, la plante devra être creusée le long de la projection du périmètre de la couronne, tout en exposant progressivement le système racinaire du pin, en essayant de ne pas le blesser. La tranchée circulaire doit avoir une profondeur d'au moins 0,6 m et sa largeur doit être comprise entre 0,3 et 0,4 m. Après cela, le pin est soigneusement retiré du sol avec un morceau de terre et livré au nouveau site d'atterrissage comme dès que possible. N'oubliez pas qu'il est très important que les racines de la plante soient constamment dans le sol pendant le transport et la plantation. Le pin creusé doit être placé dans une fosse pré-préparée, au fond de laquelle une couche de drainage a déjà été posée, ainsi que 500 grammes de fumier, tandis qu'en haut, vous devez tout remplir d'une couche de sol forestier, qui doit être combiné avec de la litière de résineux et des engrais. Lors de la préparation de la fosse, il convient de garder à l'esprit que sa taille doit être 1,5 fois la taille du système racinaire du pin avec un morceau de terre. Les vides restants dans la fosse doivent être recouverts de terre forestière. L'arbre planté a besoin d'un arrosage abondant. Les 15 à 20 premiers jours, il devra être arrosé souvent et abondamment (au moins 2 fois en 7 jours).

COMMENT IL EST CORRECT DE REPROTRIER UN PIN | ManifTV

Maladies et ravageurs du pin

Cette culture souffre beaucoup plus souvent non de ravageurs ou de maladies, mais du non-respect des règles de la technologie agricole et de soins inappropriés. Il arrive que les jardiniers se plaignent qu'un pin normalement établi commence soudainement à jaunir ou qu'un plant planté la saison dernière meurt soudainement au printemps. Cela se produit, en règle générale, du fait que la plante n'a pas été plantée à temps ou de manière incorrecte, et elle pourrait également souffrir du non-respect des règles de soins.

Ces arbres sont très souvent affectés par des maladies fongiques, qui se développent généralement en raison d'une plantation trop dense, d'un manque de lumière ou d'une eau stagnante dans le sol.

Rouiller

Rouille - cette maladie fongique affecte cette plante le plus souvent. Dans l'échantillon affecté, des bulles orange apparaissent sur la partie inférieure de la couronne, à l'intérieur de laquelle se trouvent des spores. À des fins de prévention, il n'est pas recommandé de cultiver cet arbre à proximité de groseilles à maquereau ou de groseilles, et il est également nécessaire d'effectuer en temps opportun une pulvérisation préventive de la plante avec des produits contenant du cuivre.

Flétrissement du pin

Pin vertchun - sur les jeunes pousses affectées, des gonflements oblongs d'une teinte jaune-or se forment. Au fil du temps, la courbure des pousses en forme de lettre S est observée et des blessures se forment à leur surface, dans lesquelles la résine s'accumule. Le pin est traité avec des fongicides, ainsi que des engrais micronutriments et des immunostimulants. Les aiguilles tombant des plantes infectées doivent être collectées et détruites.

Écrevisse rouille (écrevisse en résine)

Cancer de la rouille (cancer de la résine) - cette maladie est un grand danger pour le pin, car la plante infectée meurt généralement. Un arbre malade a soudainement des fissures dans l'écorce, dans lesquelles des bulles de couleur jaune-orange se forment. Si la plante a été infectée très récemment, vous pouvez essayer de la guérir. Pour ce faire, la plaie sur l'écorce du tronc doit être soigneusement nettoyée sur les tissus sains, puis le bois est traité avec une solution de sulfate de cuivre (3-5%), puis une composition protectrice est appliquée sur la plaie, donc vous pouvez utiliser du var de jardin mélangé avec un fongicide ou de la pâte de Rannet. Il est recommandé de couper les branches malades et les sites de coupe sont désinfectés de la même manière que les plaies sur le tronc. Les résidus végétaux doivent être détruits.

Maladie parapluie (sclérodérriose)

Maladie des parapluies (sclérodriose) - dans la plante affectée, le bourgeon apical des pousses meurt, puis les aiguilles meurent et la maladie se propage dans toute la branche. La maladie se développe le plus intensément en automne chaud ou pendant les saisons humides, et les pins de montagne et de cèdre y sont les plus sensibles. Afin d'éviter que l'infection ne se propage dans tout l'arbre, une taille sanitaire en temps opportun doit être effectuée tout au long de la saison, tandis que les pousses mortes sont coupées en un bourgeon sain.

Snow Shute

Snow Shute - cette maladie affecte exclusivement les jeunes arbres de moins de 8 ans. Les symptômes de la maladie apparaissent au printemps immédiatement après la fonte de la couverture neigeuse. Dans les pins affectés, les aiguilles sont peintes dans une teinte brun-rouge, des points noirs de spores fongiques se forment à leur surface, puis une floraison de couleur blanche. Si la défaite est massive, cela peut entraîner la mort des boutures ou des semis. Les agents responsables de l'infection se trouvent dans les aiguilles tombées des pins touchés, il est donc si important de les collecter et de les détruire à temps. Les plants doivent être soumis à un double traitement avec un produit contenant du cuivre, qui est effectué en mai, puis du milieu à la fin de la période estivale.

Nécrose de l'écorce

Nécrose de l'écorce - la plante affectée jaunit, se dessèche et meurt des branches et de l'écorce. En règle générale, le développement de cette maladie est observé sur des arbres affaiblis en raison du gel, de la sécheresse ou de dommages mécaniques à l'écorce. Les plantes infectées ont besoin d'au moins 3 traitements par saison (au printemps, dans les premières semaines d'été et en automne) avec des préparations fongicides. Avant de procéder au traitement, il est nécessaire d'éliminer les formations pathogènes de la surface de l'écorce; pour cela, un tampon humidifié dans une solution fongicide est utilisé, et les pousses et les branches mortes doivent également être coupées en un bourgeon vivant.

Les ravageurs qui peuvent s'installer sur l'écorce sont classiquement divisés en 4 groupes:

  • sucer: pucerons, hermès, conifères, cochenilles du pin, punaises de lit du pin et tétranyques;
  • aiguilles de pin: mouches à scie du pin rouge, vers à soie du pin, pousses, chenilles de la pyrale du pin et pyrale minière du pin;
  • ravageurs des cônes: mites des cônes de pin, résines de cônes;
  • ravageurs de la tige et du sous-cortex: grands et petits scolytes, coléoptères barbeaux, coléoptères dorés, éléphants et smolens tachetés.

Pour protéger la plante de ces ravageurs, il est nécessaire de suivre toutes les règles de la technologie agricole de cette culture, de bien soigner les arbres (en particulier les jeunes) et de procéder systématiquement à une pulvérisation préventive du pin avec des acaricides et des insecticides.

9 parasites du pin et comment y faire face 1 partie

Reproduction de pin

Les pins peuvent être multipliés par greffage, boutures et graines. En règle générale, les méthodes de multiplication végétative du pin sont des résultats fiables et plus rapides. Mais le plus souvent, un tel arbre se propage par graines.

Cultiver du pin à partir de graines

Des graines fraîches bien mûries sont utilisées pour les semis. La collecte des cônes doit être effectuée dans les derniers jours d'octobre ou au premier novembre, pendant cette période, les graines qu'ils contiennent seront déjà parfaitement mûres et aptes au semis. Il convient de garder à l'esprit que les cônes doivent être cueillis dans le pin et non collectés sur le sol. Ils devront être soigneusement séchés, pour cela ils sont disposés dans la pièce sur une feuille de papier ou de tissu, tout en les plaçant à côté de l'appareil de chauffage. Les graines peuvent être facilement extraites de têtes bien séchées. Pour le stockage, ils sont versés dans des bocaux en verre hermétiquement fermés, qui sont retirés dans un endroit frais. 8 à 12 semaines avant le semis, les graines doivent être triées, après quoi elles sont versées dans un récipient rempli d'eau pendant un certain temps. Il est recommandé de collecter et de jeter les graines flottantes. Les mêmes graines noyées doivent être stratifiées. Pour commencer avec eux pendant 30 minutes. placé dans une solution de manganèse de potassium, qui doit être peint dans une couleur rose pâle. Ensuite, ils sont lavés et conservés dans de l'eau propre pendant 24 heures, puis ils sont combinés avec du sable humidifié. Le mélange est versé dans un bas en nylon, qui est retiré sur l'étagère du réfrigérateur pendant au moins 4 semaines.

Les semis sont effectués dans la deuxième décade d'avril. Le substrat doit être léger, mais pas nécessairement dense en nutriments. Ainsi, pour le semis, vous pouvez utiliser du sable de rivière, qui doit être calciné pendant un tiers d'heure dans un four chauffé à 200 degrés. Le récipient est d'abord rempli de sable, puis une couche de sciure de deux centimètres est versée sur le dessus, sur la surface de laquelle les graines doivent être uniformément réparties, la pointe pointue pointant vers le bas.Chaque graine doit être légèrement pressée dans le substrat, après quoi sa surface est recouverte d'une couche d'aiguilles tombées, dont l'épaisseur doit être de 10 à 15 mm. Les cultures sont abondamment arrosées avec un vaporisateur, après quoi le récipient est recouvert d'un film sur le dessus. En règle générale, les premiers semis sont déjà présentés en avril, mais peut-être un peu plus tard. Les cultures nécessitent une ventilation et un arrosage systématiques, et il est également nécessaire d'éliminer le condensat accumulé sur le film en temps opportun.

Après l'apparition des premiers plants, le récipient doit être transféré dans un endroit chaud et bien éclairé, qui doit être protégé de manière fiable contre les courants d'air. Lors de la formation de la deuxième paire d'aiguilles dans les plantes, elles devront être transplantées dans un véritable mélange de sol pour les pins. La plantation des semis en pleine terre est effectuée après 2-3 ans au printemps, tandis qu'une distance de 0,3 à 0,5 m doit être maintenue entre eux.Lors de la plantation, vous devez être extrêmement prudent pour que les racines de la plante ne soient pas exposées et pas blessé, mais vous devez également essayer de ne pas secouer la microsée, dont dépend la croissance et le développement normaux de l'arbre. La racine du plant doit être soigneusement taillée, après quoi elle est immergée dans une boîte à bavarder composée d'humus et de terre de jardin (1: 2), autant d'eau est ajoutée pour obtenir la consistance d'une crème sure épaisse. Ensuite, les pins sont plantés dans des trous, qui doivent être préparés à l'avance. L'arrosage des plants dans le jardin de l'école se fait une fois tous les 7 jours. Lorsque les arbres sont arrosés, la surface du sol doit être ameublie autour d'eux et toutes les mauvaises herbes doivent être arrachées. Et la deuxième année au printemps, avant le début de l'écoulement de la sève, les pins doivent être nourris en ajoutant au sol 25 grammes de superphosphate, 0,5 kilogramme de fumier pourri et 10 grammes de nitrate de potassium pour 1 mètre carré de jardin. Les engrais doivent être scellés à une profondeur de dix centimètres. 4 ans après la transplantation dans une école, les plants peuvent être plantés dans un endroit permanent, ils le font au printemps ou au début de l'automne.

Pin sylvestre De la graine au semis.

Propagation du pin par boutures

Il est recommandé de couper cette culture à l'automne. Les boutures lignifiées sont coupées, dont la longueur peut varier de 80 à 120 mm, elles sont prises avec un talon (avec un morceau de bois de la branche sur laquelle se trouvait la coupe). Pour les préparer, vous devez choisir un jour nuageux. Les boutures sont coupées à partir des pousses latérales apicales de la partie médiane de la couronne, qui font face au nord. Les boutures ne doivent pas être coupées, mais avec un mouvement fort et rapide vers le bas et sur le côté, arracher avec un morceau de bois et de l'écorce (talon).

Avant de planter les boutures, leurs talons auront besoin d'un peu d'ébavurage et d'aiguilletage. Ensuite, les boutures doivent être conservées pendant 4 à 6 heures dans une solution à 2% de Fundazol, de potassium manganèse (rose foncé) ou de Kaptan. Et peu avant le débarquement, le talon et le bord inférieur du segment doivent être traités avec une solution d'Epin, Kornevin ou Heteroauxin. Les boutures sont plantées dans un mélange de sol, qui comprend de l'humus, de la terre en feuilles et du sable, pris à parts égales. Ils sont plantés en biais, puis recouverts d'un capuchon transparent sur le dessus pour créer les conditions de serre nécessaires à l'enracinement. Chaque jour, les boutures doivent être ventilées et la condensation doit être éliminée de la hotte. Pour l'hiver, il est recommandé de retirer le conteneur avec des boutures au sous-sol et au printemps, il devrait être transféré dans la rue. Les boutures prendront racine après 1,5 à 4,5 mois, tandis que les jeunes pousses et les racines pousseront en même temps. Avec l'arrivée du printemps prochain au mois de mai, les boutures doivent être arrosées avec la solution de Kornevin ou d'Epin. La plantation de pins en pleine terre peut être effectuée après encore 1 an.

Enracinement des boutures de résineux (épicéa, pin)

Reproduction de pin par greffage

En règle générale, seuls les jardiniers qui ont de l'expérience dans ce domaine se propagent en greffant un pin, mais si vous le souhaitez, un débutant peut également le faire. Le greffage dans la crosse présente un avantage très important, à savoir que, grâce à cette méthode, la tige du greffon est garantie de conserver toutes les caractéristiques variétales de la plante mère.

En tant que porte-greffe, vous pouvez prendre une plante dont l'âge est de quatre à cinq ans. Et le greffon est coupé avec la croissance, dont l'âge est de 1 à 3 ans. Toutes les aiguilles doivent être coupées de la bouture; elles ne doivent rester que près du bourgeon, qui se trouve dans la partie supérieure. Au porte-greffe, vous devez couper tous les bourgeons latéraux et couper les longues pousses.

La vaccination doit être effectuée au printemps, dès le début de l'écoulement de la sève, ou au milieu de la période estivale. Au printemps, le pin est greffé sur la pousse de l'année dernière et en été - sur la pousse de la saison en cours.

Greffe de pin. Carlin de pin de montagne

Hivernage du pin sur le site

Règles d'entretien d'automne

Tous les types de pin, à l'exception du pin de Thunberg, résistent au gel. Une fois qu'il fait plus froid à l'extérieur, un ralentissement de tous les processus est observé dans l'usine, mais ils ne s'arrêtent pas complètement. À cet égard, les pins doivent être préparés pour l'hivernage. Environ dans les derniers jours de novembre, avant que de fortes gelées ne commencent, il sera nécessaire d'effectuer une recharge d'eau. Si la hauteur de l'arbre est inférieure à 100 cm, il faut verser 20 litres d'eau en dessous; pour les spécimens plus hauts, le taux de consommation augmente à 30-50 litres. Avant d'arroser le long du périmètre de la bordure du cercle proche du tronc, il est nécessaire de faire un dépotoir en terre, cela évitera la propagation de liquide sur le site. Chez les semis d'un an et de deux ans, le système racinaire est encore sous-développé, par conséquent, l'irrigation par alimentation en eau en automne est particulièrement importante pour eux. Il est également simplement nécessaire pour les plantes ayant subi une taille formative au cours de la saison en cours, ainsi que pour les variétés et les formes caractérisées par une faible résistance au gel.

Avec le début du mois d'août, il est interdit d'appliquer des engrais contenant de l'azote sur le sol, car cela aide à stimuler la croissance de la masse verte. Et en automne, il est nécessaire que les pousses déjà existantes poussent et mûrissent, sinon elles mourront en hiver. Pour qu'ils se lignifient plus rapidement, ils organisent en septembre une alimentation avec un engrais phosphore-potassium, ce qui contribuera également à renforcer le système racinaire de la plante.

Lorsque vous vous préparez à l'hivernage de jeunes spécimens, vous devez vous rappeler de recouvrir la surface du cercle du tronc d'une couche de paillis. Les experts conseillent de pailler le sol avec de l'écorce d'arbre, qui doit être écrasée. Le fait est qu'un tel paillis laisse passer l'air, ce qui est nécessaire pour le système racinaire, et lors d'un dégel, l'évaporation ne s'attarde pas non plus dans le sol, cela vous permet d'éviter que le collet ou les racines des plantes ne pourrissent, ce qui arrive souvent si le sol est recouvert de sciure de bois.

Conifères. Se préparer pour l'hiver.

Hivernage

S'il y a de fortes chutes de neige en hiver, en raison d'une forte neige mouillée, des blessures aux branches minces peuvent survenir et des fractures peuvent également apparaître sur les branches du squelette. Il est interdit de tirer le pin par les branches et de le secouer en hiver, car pendant cette période il est très fragile, et même avec un peu d'effort, des fissures peuvent apparaître sur les branches. Pour enlever la neige des branches que vous pouvez atteindre, vous pouvez utiliser une brosse ou un balai à long manche, tout en passant de la pointe de la branche au tronc. Pour enlever la neige des branches qui poussent relativement haut, vous devez utiliser un long bâton ou une planche, l'une de ses extrémités doit être enveloppée d'un chiffon, puis la branche nécessaire y est attachée, qui doit être basculée de haut en bas. Des défauts peuvent également se former en raison de la croûte de glace qui apparaît sur la plante lors d'un dégel ou lorsque la température est supérieure à zéro le jour et moins la nuit. Pour éviter d'endommager les branches, il est nécessaire de mettre des supports sous celles-ci, comme cela se fait avec les cultures fruitières lors de la formation d'un grand nombre de fruits.

variétés de pins. comment ne pas se tromper en choisissant un pin

Types et variétés de pins

Il existe un très grand nombre d'espèces et de variétés de pins, difficiles à comprendre non seulement pour un débutant, mais aussi pour un jardinier expérimenté, surtout si l'on considère que de nouveaux hybrides et variétés naissent chaque année. Ci-dessous seront décrits ceux d'entre eux qui sont les plus appréciés des jardiniers.

Pin de Bristol (Pinus aristata), ou pin bristlecone

Cette espèce américaine peut être trouvée dans la nature au Nouveau-Mexique, au Colorado, en Arizona, dans les zones sèches de l'Utah, du Nevada et de la Californie. La hauteur de cet arbre touffu est d'environ 15 mètres, alors qu'en Europe, il ne pousse pas aussi haut. Moins souvent, cette espèce est représentée par des arbustes trop petits, alors qu'ils sont jeunes, leur écorce est lisse et de couleur verte, avec l'âge elle devient squameuse. Branches courtes, raides et surélevées. Les aiguilles vert foncé de type cinq aiguilles sont très serrées, leur longueur varie de 20 à 40 mm. Pour la première fois, des cônes apparaîtront lorsque l'arbre aura 20 ans, ils ont une forme cylindrique-ovoïde et une longueur de 40–90 mm. Les arbres de cette espèce ont besoin de beaucoup de lumière, ils sont peu exigeants pour les conditions de croissance, ils résistent à la sécheresse, mais ils réagissent négativement à l'air enfumé de la ville. Formes de jardin:

  • Timide - la forme de la couronne est ronde;
  • Joz Best - la forme de la couronne est conique;
  • Poupée Rezak - couronne conique lâche;
  • Sherwood Compact - un petit arbre a une couronne conique dense.

Pin flexible (Pinus flexilis)

La patrie de cette espèce est l'Amérique du Nord. La hauteur d'un tel arbre est d'environ 26 mètres. Chez une jeune plante, la couronne a une forme conique étroite, avec le temps elle devient sphérique. Au début, l'écorce brun foncé est fine et lisse, puis devient finement squameuse et grossière. Les branches légèrement incurvées des spécimens adultes pendent à un angle aigu par rapport au tronc. Les jeunes pousses sillonnées sont peintes dans une couleur brun-rouge pâle, elles peuvent être nues ou il y a des poils bouclés clairs à leur surface. La longueur des aiguilles, collectées par grappes de cinq, est de 30–70 mm, elles sont rigides, triangulaires, courbes et de couleur vert foncé. Sur la plante, les aiguilles se conservent de 5 à 6 ans. La longueur des cônes brillants suspendus est d'environ 15 centimètres, leur forme est ovoïde-cylindrique et leur couleur est jaune clair ou brun pâle. Sur le territoire européen, l'espèce est cultivée depuis 1861. Ses formes décoratives:

  1. Glenmore... Sous cette forme, les aiguilles sont plus longues que les espèces principales et elles sont peintes dans une couleur gris bleuâtre.
  2. Nana... C'est une forme naine arbustive. Les aiguilles atteignent 30 mm de longueur.
  3. Pendule... La hauteur d'un tel arbre ne dépasse pas 200 cm, les branches sont suspendues.
  4. Temple minuscule... Ce formulaire est très court. La longueur des aiguilles est de 60–70 mm, leur face avant est vert foncé et le dos est gris bleuâtre.

Pin européen (Pinus cembra), ou cèdre européen

Dans des conditions naturelles, cette espèce se trouve en Europe centrale. La hauteur d'un tel arbre varie de 10 à 15 mètres. Les pousses sont de couleur rouge rouille ou marron. Dans les aiguilles, l'un des côtés est vert et le second est bleu clair ou gris-gris, et sur sa surface il y a des rayures stomatiques. La longueur des cônes sphériques-ovales est de 50 à 80 mm et leur largeur de 40 à 60 mm. Cette espèce est résistante au gel, durable et aime l'ombre. Il existe des formes décoratives:

  • univalent - dans un tel buisson nain, les aiguilles sont collectées par grappes de cinq;
  • vert - les aiguilles sont de couleur vert foncé;
  • d'or - les aiguilles brillantes sont jaunes;
  • panaché - les aiguilles sont panachées d'or;
  • Aureovariété - les aiguilles sont colorées dans diverses nuances de jaune;
  • Glauka - la forme de la couronne est pyramidale, les aiguilles sont bleu-doré;
  • Globe - la hauteur d'une telle plante naine ne dépasse pas 200 cm;
  • Pygmée et Nana - les représentants de ces formes compactes atteignent une hauteur de 0,4 à 0,6 m, les branches sont courtes et minces et les aiguilles ressemblent à des aiguilles naines;
  • Strickta - la forme de la couronne est colonnaire, les branches sont situées presque verticalement et dirigées vers le haut, les branches sont très serrées.

Pin de Corée (Pinus koraiensis) ou cèdre de Corée

Dans la nature, cette espèce se trouve en Corée du Nord-Est, sur les rives de l'Amour, ainsi qu'au Japon. La hauteur d'un tel pin est d'environ 40 mètres et son diamètre atteint 100–150 cm Les branches peuvent être ascendantes ou étirées. L'écorce épaisse et lisse est gris foncé ou gris brunâtre. Sur la surface des jeunes pousses triangulaires brunâtres, il y a une légère pubescence. Les aiguilles sont collectées par grappes de cinq, l'une de leurs faces est verte et l'autre est bleu clair ou gris-gris avec des rayures stomatiques. La longueur des cônes cylindriques est de 10 à 15 centimètres et leur largeur est de 5 à 9 centimètres. Il est cultivé depuis 1846. Cet arbre qui aime l'ombre est décoratif et résistant aux conditions urbaines. Il est nécessaire de planter des plants de ce type dans un sol nutritif et frais gorgé d'eau. Formes décoratives:

  1. Panaché - certaines aiguilles sont bordées d'or ou tachetées d'or, et l'autre partie est de couleur or pâle.
  2. Incurvé - les aiguilles sont pliées en spirale, notamment aux extrémités des branches.
  3. Glauka - la hauteur de l'arbre est d'environ 10 mètres, la couronne spectaculaire de forme conique atteint 3 à 5 mètres de diamètre. Les aiguilles denses gris bleuâtre sont collectées par grappes de cinq. Les épillets mâles sont de couleur jaune. La longueur des cônes est de 10 à 15 centimètres, au début ils sont rouge pâle, puis ils deviennent violets et à maturité, ils deviennent bruns.
  4. Silverrey - les aiguilles longues sont de couleur bleu-argent.
  5. Anna - la forme de la couronne est largement ovale.
  6. Winton - la hauteur de l'arbre nain ne dépasse pas 200 cm, la couronne en diamètre peut atteindre 400 cm.
  7. Variegata - les aiguilles sont jaunâtres ou tachetées de jaune avec un bord jaune.

Pin nain (Pinus pumila)

Dans des conditions naturelles, cette espèce se trouve dans toute la Sibérie occidentale, la Corée, le Japon, l'Extrême-Orient et le nord-est de la Chine. Ces pins ont une apparence inhabituelle, pour laquelle ils ont été surnommés le cèdre du nord, la forêt couchée et la jungle du nord. La hauteur des arbres ne dépasse pas 5 mètres, leurs cimes sont entrelacées et pressées au sol. Ils forment des fourrés denses. Les branches sont griffues. Les pousses courtes vert clair finissent par devenir gris brunâtre et ont en surface une pubescence rougeâtre. La longueur des fines aiguilles bleu verdâtre est d'environ 10 centimètres, elles sont rassemblées en grappes de 5 pièces. Les bourgeons rouge pourpre virent au brun lorsqu'ils sont mûrs. Elle est cultivée depuis 1807. Cette espèce est photophile, résistante au gel, aux maladies et aux ravageurs, et se distingue également par sa faible exigence pour le sol. Formes décoratives:

  1. Glauka... La hauteur de l'arbuste est d'environ 150 cm, sa couronne peut atteindre 3 mètres de diamètre. Les aiguilles sont gris bleuâtre. De puissantes pousses montent.
  2. Chlorocapra... La taille de l'arbre est similaire à celle de l'espèce principale. Les aiguilles sont gris verdâtre et les jeunes cônes sont jaune verdâtre.
  3. Nain Draiers... L'arbre compact a des aiguilles bleues et une large couronne en forme d'entonnoir.
  4. Bleu nain... Pas très haut, mais large, l'arbre a des aiguilles blanc bleuâtre atteignant 30–40 mm de longueur.
  5. Globe... Cette forme se développe rapidement. La hauteur de l'arbre est d'environ 200 cm, le diamètre de la couronne atteint également 200 cm Les aiguilles minces spectaculaires sont peintes en vert-bleu.
  6. Yedello... La couronne plate et large a une dépression en forme de nid au milieu. Les aiguilles sont pressées contre les pousses, leur surface supérieure est verte et celle inférieure est bleu-blanc.
  7. Nana... Cet arbuste a une couronne dense et des épillets de couleur rouge. Les aiguilles torsadées sont peintes dans une riche couleur gris verdâtre.
  8. Saphir... La forme est inégale dans la croissance. Les aiguilles courtes sont de couleur bleue.

Pin sylvestre (Pinus sylvestris)

L'espèce se trouve en Sibérie et en Europe. La hauteur de l'arbre est de 20 à 40 mètres. Le tronc droit a une tige haute de forme naturelle. Chez les jeunes pins, la forme de la couronne est conique, avec l'âge, elle devient arrondie et large et, dans certains cas, elle a la forme d'un parapluie. Les aiguilles dures, plates et légèrement incurvées atteignent 60 mm de longueur et ont une couleur gris verdâtre.La longueur des cônes symétriques ovoïdes-coniques est de 70 mm et leur épaisseur est d'environ 35 mm. L'espèce résistante au gel, qui aime la lumière, réagit négativement à l'air pollué. Cette espèce a une croissance rapide, ce qui est rarement trouvé parmi les espèces de pin. Formes de jardin:

  1. Alba... La hauteur de l'arbre est d'environ 20 m, les aiguilles sont gris bleuâtre, la couronne a la forme d'un large parapluie.
  2. Albins... Un tel arbre nain a des aiguilles gris verdâtre.
  3. Aurea... La hauteur de l'arbuste est d'environ 100 cm, la forme de la couronne est ronde. Les jeunes aiguilles sont jaune verdâtre et les aiguilles matures sont jaune-doré.
  4. Compresse... La hauteur d'un tel arbre nain est d'environ 200 cm, la couronne est en forme de colonne, les aiguilles sont pressées.
  5. Fastigiata... La hauteur de l'arbre, qui a une couronne strictement colonnaire, est d'environ 15 mètres. Les branches et les brindilles sont pressées très étroitement. Les aiguilles sont bleu verdâtre.
  6. Glauka... L'arbre puissant a des aiguilles bleues et une couronne à larges pans.
  7. Globoza Viridies... La hauteur de la plante naine est d'environ 0,5 m La forme de la couronne est ovoïde ou arrondie. Les longues aiguilles rigides sont vert foncé.
  8. Repanda... L'arbre est plat, large et étalé et possède de fortes pousses. La longueur des aiguilles est d'environ 80 mm et leur couleur est gris verdâtre.
  9. Japonica... Cet arbre dressé a une croissance lente. Sa couronne est semblable à une épicéa, elle a des branches montantes obliquement et de courtes aiguilles vertes.
  10. Bleu Camon... La plante a une taille moyenne et une couronne en forme de dessus. Les branches sont denses, les aiguilles sont arrondies dans une couleur bleu foncé.

Les types de pins suivants sont également cultivés par les jardiniers: Kokha, crochu, peu fleuri, à fleurs denses, Murray, Pallas (Crimée), enterrement, tordu, résineux, Sosnovsky, aplati (chinois), Friza (Laponie), noir, Balkan (Rumelian), Banksa, Uolich (Himalayan), Virginian, Geldreikh, Mountain, Hill (Western White), Yellow (Oregon), Pinia (Italian), Siberian Cedar (Siberian Cedar), etc.

Pin des montagnes. Top 10 des meilleures variétés !!!


Description du cèdre de Corée

Le cèdre de Corée ou de Mandchourie, curieusement, n'appartient pas au genre Cedar. Le nom botanique de la culture est Cedar Pine (coréen) et, en conséquence, les scientifiques l'attribuent au genre Pine.

L'arbre, dans des conditions favorables, atteint une hauteur de 45 à 50 m, de diamètre - 2 mètres. L'écorce d'éphédra se distingue par une épaisseur, une rugosité et une couleur gris-brun insignifiantes avec une teinte rougeâtre. La couronne de l'arbre est bien développée, dense, conique. Avec l'âge, une augmentation de la photophilie peut être observée. Les jeunes pins ont une légère pubescence sous forme de poils rouge clair.

Le cèdre de Corée pousse dans un climat modérément froid, contrairement à son homologue thermophile d'origine. Le système racinaire se développe simultanément en largeur et jusqu'à 1 mètre de profondeur, de sorte que les jeunes cèdres se distinguent par une bonne résistance au vent. Les aiguilles de l'arbre sont longues (de 7 à 20 cm), gris-vert. Les aiguilles sont rassemblées en petits paquets de 5 pièces. Les aiguilles changent tous les 4 à 6 ans. Le cèdre de Corée possède un riche ensemble de propriétés médicinales.

Les pommes de pin cèdre ont la forme d'un œuf, poussent principalement au sommet de l'arbre, atteignent une longueur de 16 à 17 cm et une largeur de 8 cm ou plus. Les noix de cèdre coréen sont comestibles. Chacun est recouvert d'une peau ligneuse dure, sans ailes.

Où et comment pousse le pin de cèdre de Corée?

La principale aire de répartition du cèdre en Russie est Primorye, la région de l'Amour, l'Extrême-Orient, la côte de la mer du Japon et le détroit de Tatar. En petites quantités, le pin coréen peut être observé dans les vallées de l'Amour et de l'Oussouri.

L'éphédra se trouve également en Corée, au Japon (île de Honshu) et dans le nord-est de la Chine.

Rendement du cèdre coréen

Une description du pin de Corée serait incomplète sans une évaluation de son rendement. Le cèdre cultivé à partir de graines porte ses fruits pendant 25 à 27 ans après l'apparition des premières pousses. Dans des conditions naturelles, seuls les arbres de plus de 60 ans donnent des récoltes.

La maturation du cèdre de Corée a lieu un an après la pollinisation dans la dernière décennie d'octobre. À partir d'un arbre, vous pouvez obtenir jusqu'à 500 cônes (25 à 38 kg de noix), chacun contenant 130 à 150 graines. La récolte a lieu tous les 3-4 ans. La fructification maximale peut être observée entre 100 et 170 ans. À l'âge de 350 à 450 ans, il disparaît progressivement.

Quelle est la différence entre le pin de cèdre et le cèdre

Malgré le nom commun, les représentants du cèdre et du pin coréen présentent un certain nombre de traits caractéristiques par lesquels ils peuvent être distingués les uns des autres:

  1. Différentes conditions de croissance (climat froid - pin, chaud - cèdre).
  2. Le type de croissance du système racinaire (dans le cèdre - superficiel, dans le pin - profond).
  3. La longueur des aiguilles (pour un cèdre - 5 cm, pour un pin - 7-20 cm).
  4. Le nombre d'aiguilles en paquets (cèdre - 40 pièces, pin - 5 pièces).
  5. La forme des cônes (cèdre - en forme de tonneau, pin - ovoïde).
  6. La coquille des graines (dans le cèdre - mince, dans le pin - ligneux dense).

De plus, les graines du cèdre commun sont «équipées» d'une aile, contrairement au pin de cèdre de Corée.


Méthodes de sélection des variétés

Comme la plupart des graminées à floraison sélective, les bleuets sont annuels et vivaces. Les bleuets annuels sont cultivés à partir de graines, les plantes vivaces sont principalement transplantées. Les jardiniers préfèrent les variétés vivaces qui peuvent pousser au même endroit pendant 10 ans.

Toutes les nombreuses variétés de centaure sont divisées en:

  1. Xérophytes... Variétés steppiques habituées à la chaleur et au climat aride. Les xérophytes comprennent le bleuet bleu, le musc Amberboa, etc. Les xérophytes ont une racine pivotante massive et peuvent pénétrer profondément dans le sol à la recherche d'humidité.
  2. Mésophytes... Fleurs de prairie plus délicates qui préfèrent un sol légèrement humide. Les fleurs de ce groupe sont principalement annuelles: Bleuet Lugovoy, Myagky, Phrygien, etc. L'acidité du sol pour la culture de ces espèces est recommandée pour être neutre.


Voir la vidéo: PIN 1988 - The Best Horror Movie You Never Saw - Terry OQuinn, David Hewlett, Cynthia Preston


Article Précédent

Ce que les jardiniers devraient faire en décembre

Article Suivant

Auvents