Vidéo de sélection de l'hémérocalle - le processus de division et de plantation


la reproduction

Vidéo sur l'élevage de l'hémérocalle. Comment creuser un hémérocalle, comment diviser un buisson en plusieurs parties, comment planter correctement un hémérocalle après la division.

Vidéo d'élevage de l'hémérocalle

4.7511111Évaluation 4.75 (8 votes)


Propagation de Dieffenbachia
Propagation du lys par les écailles 1


Prenez une fourche, insérez-les au milieu de la bosse, la deuxième côte à côte, et essayez de séparer proprement le buisson, comme indiqué sur la photo. Vous recevrez 2 "delenki", sur chacun desquels, à l'avenir, il y aura un pédoncule séparé.

Choisissez un endroit bien éclairé pour la plantation, mais pas en plein soleil. L'idéal serait de planter une plante d'hémérocalle sous la couronne d'un grand arbre, là où la lumière est diffuse, mais disponible.

  • Creusez des trous d'environ 30 cm de diamètre et 25 cm de profondeur. Versez de l'humus pourri au fond de la fosse et ajoutez du sulfate de potassium, la plante aime les sols acidifiés.
  • Versez de l'eau dans le trou, redressez les racines lavées du delenki et mettez-les dans l'eau, mais assurez-vous que la plante n'est pas plantée trop profondément, sinon elle se fanera, elle ne fleurira pas et dans le pire des cas, elle pourrait disparaître.


    Description de la fleur

    Astilba fait partie de la famille Kamnelomkov. Le mot est traduit par «très brillant» en raison de la brillance particulière des feuilles. La plante se développe sous la forme d'un buisson de différentes hauteurs - de 20 cm à 2 m. Les inflorescences ont également des hauteurs différentes selon la variété et peuvent atteindre de 8 à 60 cm de longueur. Les nuances de fleurs sont violettes, roses, rouges dans une variété de variations. La période de floraison est de juin à septembre. Les graines sont dans une petite boîte.

    L'inflorescence peut être formée de différentes formes, par conséquent, les astilba tombants, pyramidaux et rhombiques sont distingués.

    La patrie historique d'Astilbe est considérée comme les territoires de l'Asie de l'Est, de l'Amérique et du Japon.


    Hémérocalle: plantation et entretien en plein champ

    Hémérocalle: plantation et entretien en plein champ

    Lys du jour - la culture n'est pas si fantaisiste et se développera dans toutes les conditions. Mais, si vous voulez que vos hémérocalles non seulement survivent, mais qu'elles aient l'air bien soignées et fleurissent abondamment, vous devez créer toutes les conditions pour elles.

    Vous devez d'abord choisir un site de destination. Les hémérocalles aiment les endroits ensoleillés... Surtout, ce sont des variétés de couleurs et de nuances jaunes, roses, blanches, claires et pastel.... La lumière du soleil ne fera que souligner les subtilités de leur couleur.
    Les rouges, violets, violets et autres variétés de couleur foncée préfèrent l'ombre partielle... Parce que les couleurs sombres absorbent la chaleur, elles s'estompent et s'estompent prématurément très rapidement, incapables de résister au soleil éclatant. La couche supérieure de pigment sur les pétales de la fleur d'hémérocalle semble fondre, créant un effet disgracieux de taches grasses. Dans les climats chauds, les nuances sombres peuvent changer de couleur tout au long de la journée, mais un arrosage suffisant donnera à l'hémérocalle une meilleure chance de résoudre ce problème. Il ne devrait pas y avoir de grands arbres et arbustes à proximité des plantations d'hémérocalles, dont les racines entreront en compétition pour l'humidité et les nutriments et interféreront avec le bon développement de la plante. Les hémérocalles peuvent tolérer le temps venteux, ce qui les rend idéales pour les zones côtières et les zones venteuses.

    Sol idéal pour l'hémérocalle, il est - bien drainé et riche en matière organique, terreau meuble avec une couche cultivée de 45 à 60 cm d'épaisseur. Si le sol est argileux, lourd, ajoutez du sable et du compost, car la plantation de plantes dans de tels sols entraîne un spasme de développement et une pourriture du système racinaire. L'acidité optimale du sol est de 6 à 6,5 pH, neutre ou légèrement acide. Là où le sol est trop acide, l'application de chaux donnera des résultats à faible coût. Les sols alcalins peuvent être corrigés avec de la tourbe et d'autres matières organiques à faible pH. De nombreux jardiniers se donnent beaucoup de mal pour créer le terreau optimal pour l'hémérocalle. Mais ce n'est généralement pas nécessaire. Un bon jardin, un sol non appauvri conviendra toujours à l'hémérocalle. L'introduction de matière organique dans le sol aura un effet bénéfique sur la croissance et le développement de la plante.

    L'eau stagnante doit être évitée, surtout au début du printemps lorsque la neige fond. Bien que les hémérocalles peuvent temporairement tolérer des niveaux d'eau élevés dans le sol. Dans ce cas, le collet doit être au-dessus du niveau de l'eau. Atterrir dans des crêtes surélevées résout ce problème.

    Nous examinons les plantes nouvellement acquises, supprimons toutes les racines mortes. Le feuillage doit être taillé de 10 à 15 cm au-dessus du collet pour réduire les pertes de transpiration. Nous trempons les racines de l'hémérocalle dans une faible solution d'engrais de plusieurs heures à une journée, si nécessaire, car les plantes arrivées par la poste peuvent être assez sèches et déshydratées. L'un des stimulants de croissance peut être ajouté à l'eau de trempage: en été, une solution à 0,0015% d'acide indolylbutyrique, le médicament "Kornevin", au printemps, à l'automne - dans une solution à 0,05% d'acide indolylacétique - une solution aqueuse solution d'hétéroauxine. Effectuer le traitement dans un endroit sombre à une température ne dépassant pas 20 - 23 C. Une température plus élevée de 28 - 30 C peut entraîner une intoxication des plantes. Traitement à une diminution de la température. en dessous de 15 C n'est pas efficace. Bon pour tremper le système racinaire de l'hémérocalle, un stimulateur de croissance naturel - infusion de saule (les branches de saule sont écrasées et infusées dans l'eau pendant 2 jours). Nous plongeons le système racinaire de l'hémérocalle dans la solution pendant 4 heures. Pour la prévention de la pourriture bactérienne, surtout si la plantation est effectuée en été ou s'il y a des blessures sur la parcelle, comme les conséquences de la division du buisson, nous traitons le système racinaire avec un fongicide. N'oubliez pas qu'après avoir creusé et divisé les germes d'hémérocalle, il est impératif de sécher le système racinaire pendant plusieurs heures.

    1. Nous creusons un trou spacieux plus grand que le système racinaire de l'hémérocalle.
    2. Faites un monticule au centre et placez la plante sur le dessus, en étalant doucement les racines vers le bas et autour du monticule.
    3. Nous nous concentrons sur la bande blanche à la base des feuilles, juste au-dessus du collet, indiquant la plantation initiale de l'hémérocalle. Le collet ne doit pas être à plus de 2 à 3 cm sous le niveau du sol Saupoudrer le buisson avec un sol fertile, en remplissant et en compactant systématiquement tout l'espace, sans laisser de poches d'air. Nous ajoutons de l'eau petit à petit.
    4. Une fois le trou rempli, la plante est abondamment arrosée.

    Si la plantation a été effectuée au printemps ou en été par temps chaud, un arrosage quotidien est recommandé pendant une semaine. 3-4 semaines après la plantation, vous pouvez effectuer la première alimentation avec des engrais liquides minéraux ou organiques. Si la plantation a été effectuée à l'automne, nous contrôlons l'humidité du sol et avant le début de gelées stables, nous devons pailler les plantes nouvellement plantées. Si le collet de l'hémérocalle est trop profond lors de la plantation, la plante peut pourrir et mourir ou, après avoir survécu, ne pas fleurir.

    L'hémérocalle survit à la sécheresse à long terme grâce à la structure de son système racinaire et à sa vitalité naturelle. Il ne fait aucun doute que l'eau fournie en quantité suffisante augmente la quantité, la qualité et la taille des bourgeons d'hémérocalles. Il favorisera la croissance la plus rapide des divisions filles de la brousse et augmentera la capacité de certaines variétés à re-fleurir, en particulier pendant les périodes de faible pluviométrie. Un arrosage hebdomadaire pendant la saison de croissance favorisera une bonne croissance et une bonne floraison. La quantité d'eau pour l'irrigation dépend de la texture du sol. L'essentiel est de bien mouiller la couche supérieure d'une épaisseur de 20 à 30 cm Compte tenu de tous les sols et des conditions climatiques de notre région, 1 à 2 arrosages par semaine sont nécessaires pour maintenir le niveau d'humidité approprié.

    Données pédologiques et climatiques au sud de l'Ukraine (steppe du sud) Le sol sur lequel se trouve le site est un limon lourd avec une réaction légèrement alcaline prononcée (avec des signes de solonetzicité). L'épaisseur de la couche fertile est de 0,50 m. L'argile oculaire blanche se trouve à une profondeur de 1 m. La durée de l'ensoleillement est de 2308 heures. La période sans gel dure de 148 à 230 jours. La date du début du gel: la dernière du 24.03 au 15.05, la première du 17.09 au 20.11. Montants des précipitations saisonnières et annuelles: hiver - 90, printemps - 92, été - 129, automne - 89, 400 mm au total par an. La durée de la période avec température: 5 C - 227 jours, 10 C - 181 jours, 15 C - 140 jours, 20 C - 74 jours. Les températures hivernales maximales sont de 29 ° C, + 14 ° C, l'été + 42 ° C, + 14 ° C. Dégels réguliers d'hiver et vents forts.

    Les sols sableux peuvent nécessiter un arrosage supplémentaire. L'irrigation cadencée à la fertilisation prévue est obligatoire. Les meilleures conditions pour retenir l'humidité sont le paillage.

    Le meilleur moment de la journée pour l'arrosage est le soir. Il est conseillé de l'arroser directement sous la brousse, en particulier pendant la période de floraison des hémérocalles, car un arrosage de surface sous forme de bain entraînera des taches sur les bourgeons le lendemain de la floraison. Évitez les taches d'eau potentielles, irrigation rationnelle - irrigation goutte à goutte. Cependant, l'irrigation de surface sous forme d'arrosage sert de bonne prévention contre les tétranyques et rend le feuillage plus attrayant. D'un autre côté, un feuillage humide depuis longtemps sert de terreau fertile à de nombreuses maladies bactériennes, mais la plupart d'entre elles n'ont pas peur de l'hémérocalle.

    L'hybridation des 30 dernières années a principalement visé à améliorer l'apparence de la fleur (variation des nuances, bords intéressants des pétales, clairs, multicolores, grands yeux, gorge vert clair, pétales sculpturaux, motifs, cornes sur les pétales , etc.). Et des caractéristiques telles que la résistance aux maladies, la beauté et l'apparence du feuillage, la tolérance au gel et aux températures extrêmes, la tolérance à la sécheresse et à une insolation excessive. disons en une phrase - la vitalité universelle de l'hémérocalle s'estompe à l'arrière-plan. Et nous devons convenir que l'hémérocalle moderne devient une fleur de plus en plus fantaisiste. L'un des principaux hybrideurs américains, Dan Trimmer, note dans ses conseils sur les soins d'hémérocalle que ".. Eau, eau et eau - en premier lieu pour l'hémérocalle. C'est plus important que n'importe quel programme nutritionnel. "

    Encore un fait. Au début des années 90, en raison d'une grave sécheresse, la collection d'hémérocalles du jardin botanique Nikitsky a souffert. Sur plus de 100 variétés, 38 seulement ont été conservées.

    Je voudrais conclure que l'hémérocalle aime l'eau et que les arrosages sont peu fréquents, mais abondants, correspondant aux conditions météorologiques et à la composition du sol de la parcelle de jardin.

    ENGRAIS

    La fertilisation des hémérocalles est une question quelque peu controversée. Mais, tous les jardiniers conviennent que les hémérocalles réagissent très positivement à la fertilisation et à l'alimentation. Ils répondent à la fertilisation par une croissance vigoureuse et une excellente floraison abondante. Un point à noter est qu'un type d'alimentation équilibrée n'est pas nécessairement le meilleur pour tous les types de sol. Il est conseillé, avant d'appliquer des engrais, de connaître les défauts de votre sol afin de compenser la carence en nutriments essentiels. Seize éléments chimiques sont essentiels à la croissance et au développement des plantes. Ils sont divisés en non minéral et minéral. Le premier, non-minéraux, comprend l'hydrogène (H), l'oxygène (O) et le carbone (C). Ces nutriments se trouvent dans l'air et l'eau. Et les plantes sont nécessaires pour la photosynthèse en utilisant l'énergie du soleil. Ce processus est contrôlé par la nature.

    Les nutriments minéraux sont divisés en deux groupes.

    Macronutriments - primaire, azote (N), phosphore (P), potassium (K). Ce sont les principaux nutriments dont la plante a besoin en premier lieu, car ils sont consommés en grande quantité par la plante pour sa croissance et sa vie. Nutriments secondaires, calcium (Ca), magnésium (Mg) et soufre (S). Une grande quantité de calcium et de magnésium pénètre dans le chaulage des sols acides. En règle générale, le soufre pénètre dans le sol en quantité suffisante avec la lente décomposition des résidus organiques, l'une des raisons importantes de l'utilisation du compost.

    Oligo-éléments, sont les éléments nutritifs dont une plante a besoin pour sa croissance et son développement, en très petites (micro) quantités. Le recyclage des matières organiques comme les feuilles et l'herbe est un excellent moyen de fournir aux plantes des oligo-éléments bore (B), cuivre (Cu), fer (Fe), chlore (Cl), manganèse (Mn), molybdène (Mo) et zinc (Zn ).

    Le pH (acidité ou alcalinité du sol) est l'une des propriétés importantes des sols, qui affecte la disponibilité des nutriments pour les plantes. Un ajustement correct du pH du sol résoudra le problème du déséquilibre dans la nutrition des plantes. Les macronutriments sont généralement moins disponibles dans les sols à faible pH. Les oligo-éléments sont généralement moins disponibles dans les sols à pH élevé. Pour l'hémérocalle, le pH optimal est compris entre 6 et 6,5 pH (neutre). L'utilisation d'engrais potassiques (l'une des méthodes consiste à pulvériser une solution d'engrais, avec l'ajout de tensioactifs, sur la feuille), aidera l'hémérocalle à montrer le potentiel de floraison maximal et nourrira le feuillage et augmentera la résistance aux maladies. Il est important de ne pas en faire trop pour ne pas empoisonner le sol. Un signe d'un manque de potassium dans le sol est le brunissement des bords des feuilles. Les feuilles jaunissent. Les feuilles plus âgées sont les premières à souffrir. L'utilisation de fortes doses d'azote sur les hémérocalles améliorera la croissance et l'état du feuillage, provoquera une reproduction abondante, mais l'utilisation d'azote à une date ultérieure peut nuire à l'hivernage de la plante. Le manque d'azote entraîne un jaunissement des feuilles, ainsi qu'un ralentissement du taux de croissance. Le phosphore favorise une croissance saine des racines, le développement des graines et une résistance accrue aux maladies des hémérocalles.

    Termes et doses approximatifs d'engrais utilisés dans nos conditions pédologiques et climatiques.

    1. Au début du printemps, après la fonte des neiges, les hémérocalles sont fertilisées avec une gamme complète d'engrais minéraux (nitroammofosk 1 cuillère à soupe pour 10 litres d'eau). Vous pouvez saupoudrer l'engrais sous forme sèche entre les hémérocalles. Par crainte de brûlures chimiques sur les jeunes feuilles d'hémérocalle, essayez d'éviter de mettre des granules au centre de la brousse.
    2. Avril - mai est une période de croissance intensive. Nous appliquons des engrais complexes. La quantité d'azote peut être augmentée (urée, nitrate de calcium) afin de donner à la plante l'impulsion maximale pour une croissance intensive. Et surtout dans le cas où la plante d'hémérocalle était paillée pour l'hiver avec de la sciure, des copeaux de bois ou des aiguilles.
    3. Juin - bourgeonnement, début de la floraison. Si vous le souhaitez, si les sols sont extrêmement pauvres ou sableux légers, une fertilisation supplémentaire peut être effectuée avec des infusions de molène, de crottes de poulet ou d'herbe fermentée.
    4. Le mois d'août est le principal pansement, ce qui affecte la qualité de la floraison l'année prochaine. Il est effectué un mois après le pic de floraison, lorsque l'hémérocalle commence une courte période de repos avant le début de la nouvelle croissance, à ce moment-là, les bourgeons de l'année suivante sont pondus. Le top dressing, chronométré à cette période, donne le nombre maximum de fleurs et augmente la taille de la plante l'année prochaine. Dans notre région du sud, nous utilisons du nitroammophos. Dans les régions plus au nord, l'azote peut être réduit. Utilisez du superphosphate et des cendres. Pour que la plante grossisse, elle pourrait se préparer pour l'hiver et passer l'hiver avec succès.

    Pendant la saison de croissance, les plantes d'hémérocalles répondent positivement à l'arrosage avec des infusions de molène, de crottes de poulet, d'herbe fermentée (1 litre pour 10 litres d'eau).

    La règle de base! Après la fertilisation, il est bon de renverser le sol avec de l'eau.

    Il y a un tel fait que la plante satisfait ses besoins nutritionnels à partir du sol à 20% et à 80% à partir de l'air. Le top dressing liquide vaporisé peut être jusqu'à 20 fois plus efficace que l'alimentation des racines. Bien entendu, ce mode d'alimentation efficace et économique ne doit pas remplacer un bon programme de fertilité des sols.Les pores des feuilles - les stomates - sont les principaux points d'absorption des nutriments. Ce processus nécessite un niveau adéquat de calcium dans le sol. Les pulvérisateurs à brouillard sont mieux utilisés, car plus la taille des particules d'engrais est petite, meilleure est la réponse d'absorption de la plante. Les hémérocalles doivent être pulvérisées tôt le matin ou le soir lorsque l'humidité relative est plus élevée. La température doit être supérieure à + 12 C. La plupart des stomates sont situés sur la face inférieure de la feuille, de sorte que la buse de pulvérisation doit pointer vers le haut, bien qu'il soit difficile, de pulvériser la face inférieure de la feuille. Il existe une relation réciproque entre les cycles lunaires et les performances de pulvérisation. Tous les six jours avant la pleine lune seraient idéaux pour la pulvérisation. Des engrais artificiels hautement dilués et solubles sont utilisés. Urée 1 c. l. 10 litres. l'eau. Nitroammofosk 1 cuillère à soupe 10 litres. l'eau. Les infusions organiques, comme alternative aux infusions chimiques, peuvent être préparées pour la pulvérisation vous-même. Des stimulants de croissance peuvent être ajoutés à ces infusions.

    La fertilisation est nécessaire à la fois pour les jeunes buissons pour développer activement la masse verte et augmenter le buisson, ainsi que pour les vieux buissons, dans lesquels la partie centrale souffre de carences nutritionnelles et d'épuisement du sol. Certains producteurs commerciaux utilisent de fortes doses d'engrais azotés au printemps pour augmenter le nombre de divisions. Ces producteurs sont prêts à sacrifier la floraison et à donner toute leur force pour une croissance vigoureuse du feuillage et pour le développement futur des filiales.

    Et aussi, je voudrais dire à propos de la fertilisation. Beaucoup parlent de la simplicité de l'hémérocalle et de sa vitalité et du fait qu'elle n'a pas besoin d'être nourrie. Mais, étant donné que le processus de sélection se déroule à pas de géant depuis plus de 30 ans, chaque année nous obtenons de plus en plus de nouvelles variétés, elles ne peuvent plus être comparées à la vitalité des anciennes variétés. L'hémérocalle a commencé à exiger de plus en plus d'attention. Il convient également de garder à l'esprit que la suralimentation ne profitera pas à l'hémérocalle. Le volume de masse verte augmentera au détriment de la floraison. Un hémérocalle suralimenté perd son charme. Avec une sur-fertilisation, la couleur des fleurs peut en souffrir. La couleur des pétales devient inégale, tachetée, l'originalité de la fleur d'hémérocalle est perdue. Un excès de nutriments qui stimule la croissance active ne permettra pas à l'hémérocalle d'arrêter son développement à temps et de se préparer avec succès pour l'hivernage. Je voudrais particulièrement noter ce fait pour les variétés à feuilles persistantes d'hémérocalle.

    Il n'y a pas de recherche scientifique pour justifier le moment exact de la fécondation des hémérocalles. Chaque producteur s'appuie sur sa propre expérience et celle de ses collègues. Certains producteurs peuvent appliquer des engrais seulement au début de la saison de croissance. Certains, étant donné le caractère sans prétention de l'hémérocalle, peuvent l'oublier complètement. Mais, à mon avis, si vous voulez voir votre plante fleurir et en bonne santé, fertiliser! Seulement, dans tout, il devrait y avoir une mesure raisonnable et une approche commerciale.

    Le mot MULCH vient probablement du mot allemand "MOLSCH" - doux, qui a commencé à s'effondrer.

    Une des techniques agricoles les plus importantes en horticulture et floriculture. Mon avis est que pour l'hémérocalle, cette technique agrotechnique est tout simplement nécessaire. Il convient de garder à l'esprit que plus de la moitié des variétés modernes sont cultivées dans les États du sud et introduites dans diverses zones climatiques. L'adaptation des variétés les plus récentes peut être progressive, sur plusieurs années, et afin de préserver les variétés persistantes d'hémérocalles, le paillage est vital.

    Les hivers dans le sud de l'Ukraine se distinguent par leurs fortes variations de température du pic positif + 14 C au pic négatif - 29 C. Cela provoque une violation de la période de dormance des hémérocalles en hiver, entraînant leur croissance, leur épuisement et leur affaiblissement, suivi d'un gel , provoquant une nécrose des feuilles. L'alternance de la décongélation et de la congélation a un effet très négatif sur le développement et la croissance normale des variétés d'hémérocalles à feuilles persistantes. Des températures estivales de pointe jusqu'à + 42 C et des vents forts fréquents, provoquant une surchauffe critique et un dessèchement du sol, entraînent également des conséquences négatives, qui peuvent entraîner la mort de la plante.

    Aujourd'hui, de nombreux types de paillis minéraux naturels et synthétiques sont utilisés. Tous remplissent au moins trois fonctions: ils réduisent la perte d'humidité du sol, inhibent la croissance des mauvaises herbes et protègent le sol des fluctuations de température. Le paillis naturel améliore la structure du sol de plusieurs manières - il s'agit de la décomposition des résidus organiques, de l'enrichissement du sol en matière organique, d'une augmentation des conditions d'aération et d'humidité du sol. Toutes ces conditions, à leur tour, stimulent le développement de racines supplémentaires, favorisent l'amélioration supplémentaire de la structure du sol et de son activité biologique.

    Il existe deux types de paillage, cosmétique et fonctionnel. Le paillage cosmétique est simplement une fine couche (2-4 cm d'épaisseur) qui cache la surface du sol derrière une apparence agréable. Rend le jardin plus attrayant en couvrant le sol nu et en donnant au paysage une couleur de fond plus naturelle. Fournit une certaine protection contre le soleil et le vent, mais n'est pas aussi stable et fiable que le paillage fonctionnel. Le paillage fonctionnel (de 5 cm à 10 cm et plus en hiver) a non seulement un bel aspect naturel, mais offre également tous les avantages décrits ci-dessus.

    Comprendre les caractéristiques de divers matériaux de revêtement vous aidera à choisir le meilleur type de paillage de sol dans diverses conditions agricoles. Vous devez d'abord prendre en compte les conditions météorologiques, hiver-été.

    1. Le type de paillage d'hiver est utilisé comme isolation thermique. La mise à l'abri des plantes doit être réalisée lorsque le sol est déjà refroidi, mais pas gelé. La paille, les feuilles hachées, les aiguilles sont des matériaux d'abri efficaces pour l'hiver.
    2. Le paillage d'été est appliqué à la fin du printemps, lorsque le sol s'est déjà réchauffé pour une croissance active du système racinaire. Le rôle principal du paillage d'été est de protéger le sol de la surchauffe, de réduire la croissance des mauvaises herbes, ainsi que de retenir l'humidité dans le sol et de contenir le sol lors de fortes pluies. Le paillage élimine la formation d'une croûte de sol. Réduit les éclaboussures du sol pendant l'arrosage (si de l'eau sale pénètre sur les feuilles inférieures, une infection fongique peut éclater). Et aussi lorsque le paillis organique se décompose sous l'influence des conditions météorologiques et sous l'effet du travail des vers de terre, de nombreux microorganismes bénéfiques se développent dans le sol à proximité du système racinaire, ce qui contribue à la lutte contre les infections bactériennes pathogènes.
    3. Les paillis synthétiques et naturels présentent de nombreux avantages et inconvénients. Le film noir qui réchauffe le sol au printemps, lorsqu'il est utilisé en été, peut être préjudiciable. La température en dessous peut être mortelle pour la plante. La paille, les feuilles déchiquetées, les aiguilles, les copeaux de bois ou les copeaux de bois sont des abris isolants efficaces en hiver. Cependant, si le paillis n'est pas enlevé à temps au printemps, le sol se réchauffera lentement, ce qui contribuera au lent réveil de la plante et ralentira sa croissance. Le film noir empêche efficacement l'évaporation de l'humidité du sol, mais bloque en même temps immédiatement l'écoulement de l'eau dans le sol. Et je tiens également à ajouter que les types de paillis synthétiques ou minéraux ne contribuent pas à l'amélioration de la matière organique dans le sol, cependant, certains types de paillis naturel favorables à l'enrichissement du sol peuvent contribuer à la propagation des graines de mauvaises herbes et des maladies. sur le site. Le choix du matériau de paillage vous appartient.

    Dans mon jardin fleuri, j'utilise des aiguilles de pin pourries mélangées à de l'écorce. Les aiguilles de pin se décomposent lentement, résistent au compactage, sont faciles à travailler et ont une apparence agréable. Il a un effet acidifiant sur nos sols alcalins, ce qui est bénéfique pour la croissance et le développement des hémérocalles. Le seul point est que ce matériau n'est pas développé industriellement. Nous la récoltons dans une pinède voisine. Il est impossible d'utiliser de l'écorce fraîche et des copeaux pour le paillage, car lors de l'arrosage, les toxines commencent à se lessiver de l'écorce, ce qui a un effet néfaste sur la plante. Pour une utilisation ultérieure, les copeaux et l'écorce sont déposés pendant une longue période pour surchauffer.

    Lors de l'utilisation d'une technique agricole - paillage, lors du processus de décomposition du paillis, la quantité d'azote dans le sol absorbée par les plantes peut être réduite. Pour ce faire, nous compensons la perte en ajoutant des engrais azotés.

    Lors du paillage, ces moments sont importants. À la base du buisson, il ne doit pas y avoir de couche épaisse de paillis et de ses gros éléments, afin que le paillis n'interfère pas avec la formation de nouvelles couches d'enfants. Chaque année à l'automne, nous apportons une nouvelle portion d'aiguilles de pin sur le site, il est donc nécessaire de s'assurer que le collet de l'hémérocalle ne s'approfondit pas au fil des ans, ce qui peut nuire à la saison de croissance.

    Les feuilles mortes et les boutures d'herbe peuvent également être utilisées comme paillis. Mais généralement, les feuilles fraîches et l'herbe fraîchement coupée forment une barrière qui bloque la libre circulation de l'eau et de l'oxygène dans le sol. Pour de meilleurs résultats, lorsque vous utilisez des feuilles et des herbes, laissez-leur le temps de se décomposer partiellement avant de les utiliser comme paillis. Ils complètent la décomposition déjà dans le sol à côté des plantes, contribuant à l'enrichissement de l'humus, de l'azote et d'autres nutriments dans le sol.

    La paille est le matériau le plus largement disponible et relativement peu coûteux. Empêche efficacement la croissance des mauvaises herbes et réduit la perte d'humidité du sol. Il est utilisé aussi bien en été qu'en hiver, protégeant le système racinaire du gel. Bien que la paille présente certains problèmes, tels que la germination des graines dans la paille, l'élevage de rongeurs, n'a pas l'air très attrayant, est facilement emportée par le vent et, en cours de décomposition, réduit la quantité d'azote dans le sol. La paille doit être renouvelée chaque année.

    Comme paillis, vous pouvez utiliser des copeaux de tourbe, de l'humus, du fumier en vrac, du compost. Les nutriments contenus dans ces types de paillis sont progressivement transférés aux racines de l'hémérocalle, contribuant à leur meilleure croissance et développement. Pour 1 m2 m. de la zone paillée sont ajoutés 130-150 g d'urée, 100-150 g de superphosphate, 100 g d'engrais potassiques.

    À la fin de l'automne, on couvre forcément les jeunes plants, en plantant des hémérocalles qui survivent au premier hiver et des arbustes de variétés à feuilles persistantes et semi-persistantes avec une couche d'aiguilles de pin pourries, de 20 à 30 cm d'épaisseur.Au début du printemps, les plantes sont débarrassées du paillis et après avoir réchauffé la terre, au mois de mai, le paillis revient à sa place d'origine, dans les allées des hémérocalles, pour remplir sa fonction estivale. Si l'hémérocalle a survécu à une maladie fongique, le paillis autour du buisson malade est enlevé à la fin de l'automne et remplacé par du frais pour empêcher les spores d'hiverner. Je ne parlerai pas des types de paillis minéraux, tels que le film noir, les géotextiles, etc., nous ne les utilisons pas pour le paillage des hémérocalles.


    L'origine de l'hémérocalle

    Peu de gens le savent, mais la fleur était utilisée dans la vie quotidienne bien avant son apparition dans la littérature scientifique et les livres de botanique. Pour la première fois, Karl Linnaeus a écrit à son sujet lorsqu'il a compilé des ouvrages sur la taxonomie des organismes vivants au XVIIIe siècle. En Europe, il était utilisé comme décoration pour les palais royaux - la plante était plantée dans de grands parterres de fleurs, tout en réalisant des dessins bizarres de diverses variétés de fleurs.

    Bien avant cela, en Asie de l'Est, il était également utilisé pour aménager les cours et les jardins de la riche noblesse. L'hémérocalle est une excellente fleur pour décorer aussi bien les grandes surfaces que les petites cours et jardins, car la plante est complètement universelle: elle s'intègre dans de nombreux concepts de design en raison de l'aspect inhabituel de la fleur, de sa forme et de sa taille optimales. Nous vous recommandons de lire toutes les informations sur la plantation et l'entretien des fleurs d'hémérocalle.


    Sélection de variété

    Avec une telle variété de variétés et de types d'hémérocalles, le fleuriste est confronté à un problème de choix très aigu. À quoi devez-vous faire attention en premier lieu, sur quoi devriez-vous être guidé lors du choix d'une variété pour votre jardin?

    Aussi étrange que cela puisse paraître, la beauté et la taille de la fleur ne sont pas les qualités déterminantes. La fiabilité de la variété, sa simplicité, sa floraison longue et abondante, la résistance de la fleur aux différentes conditions météorologiques sont bien plus importantes. Toutes ces exigences sont satisfaites dans une bien plus grande mesure par des variétés anciennes et éprouvées par le temps, et non par des nouveautés à la mode.

    L'appartenance de la variété à l'un des trois groupes en fonction de la durée de la saison de croissance peut être trouvée dans les catalogues, mais cette information ne se trouve pas sur les emballages colorés dans lesquels le matériel de plantation est vendu dans les jardineries. Par conséquent, il est préférable d'écrire à l'avance les variétés d'hémérocalles nécessaires et appropriées avec des noms, avant de faire du shopping.


    Prendre soin des mûres après la transplantation

    Prendre soin d'une plante transplantée n'est pas différent de celui des autres mûriers. Au départ, vous avez besoin d'un arrosage abondant. Vous ne pouvez pas vous précipiter pour vous nourrir. Les engrais minéraux peuvent brûler le système racinaire qui n'a pas pris racine. Au fil du temps, après adaptation dans un nouvel endroit, vous pouvez commencer à introduire de la matière organique.

    Prendre soin des mûres transplantées nécessite des actions standard:

    • En automne et au printemps, la taille et la mise en forme des buissons sont effectuées. Les fouets Blackberry sont attachés à un treillis. Pour l'hiver, les tiges sont pliées au sol, recouvertes de branches d'épinette ou d'un autre isolant.
    • En été, les mûres sont parfois affectées par un acarien. Vous pouvez lutter contre le ravageur avec des produits chimiques ou une infusion d'ail.
    • Après la disparition de la chaleur les soirs chauds, les mûres sont irriguées avec de l'eau fraîche. L'arrosage durcit les jeunes tiges.
    • Le printemps suivant, après repiquage, les mûres sont nourries avec du potassium au moment du bourgeonnement.

    La plante transplantée doit d'abord être correctement entretenue pour s'établir rapidement.

    Plus d'informations sur la transplantation de mûres sont présentées dans la vidéo:


  • Voir la vidéo: Diviser les hémérocalles


    Article Précédent

    Ce que les jardiniers devraient faire en décembre

    Article Suivant

    Auvents